Daniel Balavoine

Daniel Balavoine est un auteur-compositeur-interprète français, né le 5 février 1952 à Alençon (Orne) et mort dans un accident d'hélicoptère le 14 janvier 1986, aux environs de Gourma-Rharous (Mali), en marge du Paris-Dakar.

Porté par sa très haute tessiture et sa grande étendue vocale, il connait le succès en 1978 et 1979 avec son titre Le Chanteur et son rôle de Johnny Rockfort dans l'opéra-rock Starmania de Michel Berger et Luc Plamondon. Issu de divers groupes de rock progressif, Daniel Balavoine s'inscrit dès ses débuts de compositeur dans la mouvance inspirée par le rock et la pop anglaise, compatible avec sa voix androgyne. À l'exception de son ami Michel Berger et sans dénigrer pour autant la tradition littéraire française, il revendique des influences exclusivement anglo-saxonnes : Genesis et ses chanteurs Peter Gabriel et Phil Collins, Police, Queen, Simple Minds, Tears for Fears, U2, Yes…. Dans les dernières années de sa vie, passionné par la production sonore et les percussions, il évolue vers une pop rock expérimentale dont il est en France l'un des pionniers et l'un des rares représentants populaires[2].

 (Wikipédia)

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Daniel Balavoine, le best of (compilation) | Archive INA

Daniel Balavoine - Sauver l'amour

Daniel Balavoine "Quand on arrive en ville" | Archive INA

Daniel Balavoine - Le Chanteur

Daniel Balavoine "Je ne suis pas un héros" | Archive INA

Daniel Balavoine "Vivre ou survivre" | Archive INA

Daniel Balavoine - L'Aziza

Daniel Balavoine - Le Chanteur

Daniel Balavoine - Mon Fils Ma Bataille

Daniel Balavoine "Tous les cris les S.O.S" | Archive INA